Velkommen til "Norvege-fr.com"

jeudi 29 février 2024
3.7 C
Oslo

La Fête de la Saint-Jean en Norvège | Célébration de la Lumière

La nuit de la Saint-Jean, ou « Johannesnatten » en norvégien, est une célébration annuelle empreinte de tradition en Norvège. Cette fête, qui a lieu le 24 juin, marque le solstice d’été et est une occasion de festivités, de musique, de danses et de rituels emblématiques de la culture norvégienne. Dans cet article, nous explorerons la fête de la Saint-Jean en Norvège à travers les yeux de Kari.

Les Origines de la Saint-Jean

Le nom norvégien Sankthans est une contraction de St Johannes. Ce jour est également appelé jonsok, ce qui signifie « veillée de Jean », en souvenir de Saint Jean-Baptiste. La nuit de la Saint-Jean était une veillée importante à l’époque catholique, avec des pèlerinages vers les églises et les sources sacrées. Jusqu’en 1840 il existait par exemple un pèlerinage à l’église de Røldal dont le crucifix était réputé pour ses vertus curatives.

La Saint-Jean et le Solstice d’Été

La célébration de la Saint-Jean est depuis toujours liée au solstice d’été. On pensait qu’à cette période de l’année les plantes avaient des vertus miraculeuses et curatives, ce qui explique que l’on cueillait les plantes médicinales cette nuit-là. On allumait des feux pour se protéger des forces surnaturelles dont l’activité maléfique s’intensifiait, croyait-on, lorsque le soleil reprenait sa courbe descendante. Les sorcières aussi s’envolaient la nuit de la Saint-Jean pour aller à la rencontre d’autres forces maléfiques.

Les Traditions de la Saint-Jean

La veille de la Saint-Jean, il était de coutume en Norvège d’organiser des simulacres de mariages entre adultes ou entre enfants. Ces parodies de la célébration du mariage des adultes devaient symboliser ce qui germe et va donner naissance à de nouvelles vies. Nous disposons d’informations relatives à cette coutume qui remontent au début du XIXe siècle, mais il est possible qu’elle soit plus ancienne, et en certains endroits de Norvège elle se perpétue encore.

Au siècle dernier, la célébration de la Saint-Jean était avant tout une fête locale. Par la suite, elle fut récupérée par différentes organisations. Au cours des dernières décennies, il semble que la célébration de cette fête ait pris un caractère plus privé dans la mesure où l’on se réunit en famille ou avec des amis pour allumer un feu, danser et festoyer.

Les Préparatifs de la Sankthans – Jonsok – Saint-Jean

Depuis quelques semaines maintenant, on ramasse le bois sec, branches tombées lors de nos promenades en forêt, également aussi du bois qui arrive par le lac. Le bûcher au bord du lac commence à ressembler à quelque chose ; Il faut qu’il soit beau et bien rempli pour que le feu puisse brûler très longtemps. Un Sankthans sans bûcher, c’est comme un noël sans sapin.

En Suède, il y a la « Maistong », un genre de mât avec un gros bouquet de fleurs accroché dessus. En Norvège, on se contente du bûcher.

Le slinningsbålet, le plus grand feu de joie du monde
Le slinningsbålet, le plus grand feu de joie du monde @ Bypatrioten Ålesund

Les invités obligatoires pour cette fête sont tous ceux qui jouent d’un instrument, car Sankthans sans musique, ça ne va pas non plus. Traditionnellement, le bal invitait à danser, mais en Norvège, nous nous contenterons de chanter autour du feu, tous les standards y passent. On oublie quelques textes. On se promet de les réviser pour la prochaine fois ; ce qui n’arrive jamais !

La fête de la Saint-Jean : Célébration de la Lumière et de l’Été

Le gril est vite fabriqué par des mains expertes. Un trou est creusé sur la plage et entouré de grosses pierres que nous trouvons ici et là. Enfin, un grillage de poulailler est posé dessus : magnifique !!! Pendant que nos grillades prennent de la couleur, que les boissons se rafraîchissent dans le lac, le moment de trouver la guitare et allumer le bûcher arrive. Les chansons qui s’enchaînent, et chacun qui s’y donne à cœur joie, fait monter la température, en dehors de celle qui se dégage du bûcher. Il y a beaucoup de chaleur humaine et les rires perlent.

Sankthans, c’est le moment où les amis se retrouvent après une année de travail ou d’études. Après un long hiver, l’été est enfin là ! La peau prend la couleur du miel, on se sent renaître, tout comme les premières fleurs au printemps. Ca fait du bien d’être ensemble, de chanter en cœur, manger, boire et se raconter des histoires et peut être rencontrer quelqu’un de nouveau, quelqu’un qui fait battre un peu plus le cœur que l’ami depuis vingt ans. Au moins un ou deux tenteront le bain de minuit, même pas froid !!

La nuit est douce ! Du bûcher il ne reste pas grand chose, la fête fut belle, on a beaucoup parlé, chanté, rit ! C’est à refaire bien sûr, c’est tellement bon, les vacances sont là. La vie est magnifique. On s’embrasse, et on se quitte par petits groupes ou par couple le lieu au bord du lac en se promettant de se revoir bientôt. Les filles sans homme dans leur vie, cueilleront sept fleurs différentes à poser sous leur oreiller pour les quelques heures de sommeil qu’elles auront pour rêver de leur futur amour. Je rentre en marchant, il est 4h du matin, le soleil est déjà haut dans le ciel mais tout est silencieux, les oiseaux chantent.

En conclusion, la fête de la Saint-Jean en Norvège est une célébration chaleureuse et lumineuse qui célèbre l’arrivée de l’été et l’abondance de la lumière. Les rituels tels que les feux de joie, les couronnes de fleurs et les danses traditionnelles reflètent la riche histoire culturelle du pays. C’est une occasion idéale pour les Norvégiens de se réunir, de profiter de la nature et de partager leur amour de la lumière et de l’été avec leur communauté.

- Advertisement -
3.7 C
Oslo
Photo par © Oslo Havn

Tourisme : à voir !

6,310FansJ'aime
0SuiveursSuivre
1,560SuiveursSuivre
30AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Actualités Tourisme

Autres fêtes et traditions