Velkommen til "Norvege-fr.com"

lundi 05 décembre 2022
-3.8 C
Oslo

Des activistes écologistes tentent de se coller au Cri de Munch

Des militantes écologistes de l’organisation « Stop à l’exploration pétrolière » ont tenté de se coller les mains au Cri d’Edvard Munch au Musée national à Oslo dans la matinée du vendredi 11 novembre 2022. En s’attaquant à cette œuvre emblématique du peintre norvégien, les activistes écologistes, dans leur lutte pour le climat, voulaient dénoncer l’industrie pétrolière en Norvège

Trois activistes pour dénoncer la politique pétrolière du gouvernement

La police a déclaré avoir arrêté trois femmes dans la vingtaine. Les trois activistes viennent de Finlande, du Danemark et de l’Allemagne. Selon le Musée national, deux des militantes ont tenté de se coller les mains sur la célèbre peinture d’Edvard Munch, tandis que la troisième personne a filmé l’action. Les gardiens du Musée national d’Oslo sont intervenus rapidement. Quand les activistes écologistes ont été attrapés par les gardiens, elles ont crié : « Je crie quand les gens meurent ! Je crie quand les politiques ignorent la science ». 

Musée National d'Oslo
Musée National d’Oslo @ The National Museum of Norway

Le Cri de Munch n’a subi aucun dommage

La célèbre peinture « Le Cri » qui est protégé par une vitre n’a pas été abîmée. De plus, des gardes sont systématiquement présents dans la salle Munch. Ce sont eux qui ont maîtrisé les militantes avant l’arrivée de la police au Musée national d’Oslo. Karin Hindsbo, la directrice du Musée national, a déclaré à NRK être soulagée que la peinture soit intacte. Sur le compte Facebook du musée, elle a remercié du fond du cœur les gardiens et le personnel du musée qui ont rapidement maîtrisé la situation.

Munch à l'ancien Musée National de Norvège
Œuvres de Munch à l’ancien Musée National de Norvège à Oslo @norvege-fr.com

Ces dernières semaines, la vigilance était de mise depuis que des actions similaires avaient eu lieu dans d’autres pays : de la purée projetée sur « Les Meules » de Claude Monet en Allemagne, de la soupe de tomates sur « Les Tournesols » de Vincent Van Gogh à Londres ou encore l’entartrage de « La Joconde » de Léonard de Vinci à Paris. 

Le musée a momentanément fermé la pièce consacrée à l’œuvre de Munch. Les visiteurs ont pu retrouver « Le Cri » dès 13h00. 

Le but ? Éveiller les consciences sur la cause climatique

Ces actions qui se multiplient ces dernières semaines dans le monde ont pour but d’attirer l’attention sur l’urgence climatique. La Norvège qui est le premier producteur de pétrole en Europe fait face à de plus en plus de critiques sur son exploitation pétrolière. Dans le communiqué de presse diffusé par l’organisation « Stop à l’exploration pétrolière », les militants demandent au gouvernement norvégien de cesser au plus vite l’exploitation pétrolière et gazière en Norvège. 

Anette Trettebergstuen, la ministre norvégienne de la Culture a qualifié l’action d’inacceptable. « Bien que nous estimons que la lutte contre le changement climatique est l’une des batailles les plus importantes de notre époque, s’attaquer à l’art n’est pas quelque chose qui plaide la cause dans son ensemble », a-t-elle déclaré. 

Expo Munch au Musée d'Orsay à Paris
L’entrée de l’Expo Munch au Musée d’Orsay à Paris @norvege-fr.com

« Le Cri » de Munch est la peinture la plus célèbre de Norvège. En ce moment et jusqu’au 20 janvier 2023, ne manquez pas l’expo « Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort » au Musée d’Orsay à Paris ! 

- Publicité -

Réseaux sociaux : Suivez-nous !

- Publicité -
Photo par © Oslo Havn
Oslo
partiellement nuageux
-3.8 ° C
-3.8 °
-3.8 °
91 %
0.9kmh
34 %
lun
-5 °
mar
-2 °
mer
-3 °
jeu
-7 °
ven
-7 °

Dernières actualités

- Publicité -

Tourisme : à voir !

sur le même thème

Actualité / à la Une