Velkommen til "Norvege-fr.com"

dimanche 28 novembre 2021
-2.9 C
Oslo

Une exposition sur les attentats 2011 fait polémique en Norvège

Le gouvernement norvégien, qui a décidé d’exposer des objets ayant appartenu à l’extrémiste de droite, Anders Behring Breivik, qui avait tué 77 personnes le 22 juillet 2011, fait face à de violentes critiques.

A seulement une semaine de la date anniversaire des évènements tragiques, cette exposition n’est pas au gout des survivants.

Débris de la voiture piégée que le terroriste avait fait exploser, l’uniforme et la fausse carte d’identité avec lesquels il s’était fait passer pour un policier… Plusieurs objets seront exposés dans le quartier des ministères, à Oslo.

« Un lieu de pèlerinage pour l’extrême droite » ?
« Un musée Breivik dans le complexe gouvernemental ? Non merci. Envoyez ces objets au musée criminel de Trondheim à la place« , a écrit sur Twitter John Christian Elden, un des avocats des parties civiles au procès, qui représentait 115 personnes. Un militant des Verts norvégiens, Anders Skyrud Danielsen, s’est également inquiété sur Twitter du « risque » que « ce centre d’information devienne un lieu de pèlerinage pour l’extrême droite« .

La connaissance est une arme contre la violence
Les organisateurs de l’exposition ont dit vouloir présenter au grand public des éléments accablant l’auteur des attentats de la même façon qu’ils l’avaient été au procès. «  « La connaissance est notre arme la plus importante dans la lutte contre la violence, la haine et l’extrémisme ». « Voilà pourquoi nous voulons montrer exactement ce qui est arrivé et omettre aucune partie de l’histoire. »« , a expliqué au quotidien Aftenposten le ministre des Collectivités locales et de la Réforme de l’État, Jan Tore Sanner.

Jan Tore Tanner a concédé que la visite du centre, qui sera installé au premier étage de la tour du gouvernement, serait douloureux pour beaucoup. « Pour tous ceux qui ont vécu le 22 juillet, cette journée et ces événements sont une plaie béante qui fait toujours mal, mais nous devons aller au-delà de cette partie douloureuse de notre histoire de manière honnête. »

Tor Einar Fagerland, du Département de NTNU des études historiques, qui a conçu l’exposition, a déclaré qu’il comprenait l’opposition à l’exposition, mais il estime qu’elle est importante pour la démocratie de la Norvège. « Peu importe combien nous voulons oublier Breivik, la connaissance et l’ouverture autour de ses actes horribles donnent de l’oxygène à notre démocratie ». « Il est important d’avoir un lieu pour documenter les attaques, à la fois pour la société et pour les générations futures. »

L’exposition sera ouverte pendant au moins cinq ans. Elle est à destination des voyages scolaires éducatifs ainsi que pour le grand public.

En même temps, un mémorial en hommage aux victimes, dont la plupart étaient âgées de moins de 20 ans, doit être inauguré le 22 juillet sur l’île d’Utøya, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale.

***photo @ Police norvégienne***

Source de l’information : Diverses

Copyright photo : inconnue

- Publicité -

Réseaux sociaux : Suivez-nous !

- Publicité -
Photo par © Oslo Havn
Oslo
couvert
-2.9 ° C
-2.9 °
-2.9 °
69 %
2.9kmh
100 %
dim
-1 °
lun
-3 °
mar
-3 °
mer
-5 °
jeu
-3 °

Dernières actualités

- Publicité -

Tourisme : à voir !

sur le même thème

Actualité / à la Une

Français English Norsk bokmål