Velkommen til "Norvege-fr.com"

mercredi 20 octobre 2021
3.6 C
Oslo

Élections législatives 2021 : Quel leader pour la Norvège ?

Les élections législatives se tiennent aujourd’hui, lundi 13 septembre. Les Norvégiens ont rendez-vous dans les urnes pour élire le prochain Premier ministre qui dirigera la Norvège pour 4 ans. D’après les derniers sondages, la coalition « rouge-verte » semble favorite. Si les résultats le confirment, l’actuelle Première ministre Erna Solberg devrait céder sa place au travailliste Jonas Gahr Støre.

Neuf partis politiques représentés pour les élections législatives

D’après le dernier sondage de Kantar pour TV2, l’actuelle majorité n’obtiendrait que 29 % des voix (Parti conservateur 20,5 %, Parti-populaire chrétien 3,7 % et parti libéral 4,8 %), contre 43,5 % des voix pour le bloc « rouge vert » (Parti travailliste 22,4 %, Gauche socialiste 9,9 % et Parti du centre, de tendance agrarienne 11,2 %).

Petit tour d’horizon des différents partis :

Le parti conservateur

Le parti conservateur (Høyre) représenté par l’actuelle Première ministre de la Norvège, Erna Solberg, espère obtenir un troisième mandat. Malgré tout, il semble peu probable qu’elle y parvienne. Elle a reçu des éloges pour la façon dont elle a géré la crise sanitaire. Cependant, les électeurs préoccupés par le climat ne comprennent pas comment ce parti pourrait atteindre les objectifs de réductions tout en continuant de soutenir l’exploration gazière et pétrolière.

Le parti travailliste

Le parti travailliste (Arbeiderpartiet), est le parti qui a été à la tête de la Norvège le plus souvent après la Seconde Guerre mondiale. Le parti travailliste est dirigé par Jonas Gahr Støre, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien ministre de Jens Stoltenberg (de 2005-2013). Il a axé sa campagne sur la lutte contre les inégalités, contre la centralisation et pour une politique climatique « juste », bien qu’étant favorable au pétrole depuis des années.

Le Parti du centre

Le Parti du centre (Senterpartiet, Sp) est dirigé par Trygve Slagsvold Vedum. Les racines de son parti politique remontent au Parti des agriculteurs en Norvège. Ce parti est pro pétrole. À l’heure où les électeurs veulent des mesures fortes pour le climat, il est peu probable qu’il mobilise. C’est un parti anti Union européenne.

Le Parti socialiste de gauche

Le Parti socialiste de gauche (Socialistisk Venstreparti, SV) est dirigé par Audun Lysbakken. Les travaillistes les ont invités à les rejoindre pour former un nouveau gouvernement de coalition, comme précédemment entre 2005 et 2013. Ce parti lutte contre les différences sociales et souhaite un système fiscal plus juste afin de redistribuer les richesses. Contrairement au Parti travailliste, ils appellent à l’arrêt de toute nouvelle exploration gazière.

Le parti communiste des Rouges

Le parti communiste des Rouges (Rødt), sous la direction de Bjørnar Moxnes, vise à lutter contre les inégalités qui ne cessent d’augmenter en Norvège. Ils veulent mettre un frein à l’industrie pétrolière dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Comme SV, le Parti des Rouges souhaite remplacer l’accord commercial et politique actuel de la Norvège avec l’UE par un accord purement commercial. Malgré tout, ce Parti ne souhaite pas entrer dans un gouvernement, mais veut influencer dans le paysage politique norvégien.

Le parti des Verts

Le parti des Verts (Miljøpartiet De Grønne, MDG), monte de plus en plus dans les sondages. Ils sont à la tête de la municipalité à Oslo. Les Verts sont avant tout préoccupés par le climat et sont favorables à l’arrêt immédiat de l’exploitation pétrolière. Ils sont en faveur de l’adhésion à l’UE, ce qui permettrait à la Norvège d’avoir une plus grande influence sur la politique climatique européenne.

Le parti du Progrès

Le parti du Progrès (Fremskrittspartiet, Frp) est le parti le plus à droite au Parlement norvégien. Il est dirigé par Sylvi Listhaug. Ce parti est le plus grand partisan de l’industrie pétrolière en Norvège. Même s’ils reconnaissent aujourd’hui le changement climatique, ils préfèrent payer les autres pays pour qu’ils réduisent leurs émissions. Ce parti est surtout connu pour sa politique de l’immigration. Le sujet n’a pas fait débat dans cette élection car la pandémie a fermé les frontières et l’immigration a donc fortement chuté ces derniers mois.

Le Parti libéral

Le Parti libéral (Venstre) est dirigé par Guri Melby. Il représente un mélange de politique économique conservatrice et de mesures fortes pour protéger le climat, l’environnement et la faune. Il soutient également l’adhésion à l’UE. Ils sont en faveur de la fin de l’exploration pétrolière tout en permettant la poursuite de la production avec l’électrification des plateformes pétrolières pour réduire leurs émissions. Ils soutiennent les écoles et les universités, l’immigration et l’intégration. Ils ont joué un rôle clé dans l’autorisation de la double nationalité en Norvège.

Le parti chrétien-démocrate

Le parti chrétien-démocrate (Kristelig Folkeparti, KrF) est dirigé par Kjell Ingolf Ropstad. Dans les derniers sondages, il atteint à peine les 3 %. C’est un parti qualifié de « démodé ». Le parti chrétien-démocrate soutient une politique familiale ambitieuse, mais coûteuse (une semaine de congés payés en plus pour les parents de jeunes enfants, soutien financier pour les Norvégiens qui souhaitent garder leurs enfants à la maison au lieu de les mettre en crèches, un allongement du congé parental). Le parti est anti-UE.

Le système politique norvégien en bref

Le système électoral norvégien repose sur les principes du scrutin direct et de la représentation proportionnelle. Suivant la Constitution de 1814, la Norvège est une monarchie constitutionnelle. Le roi est le chef du pouvoir exécutif. Après un vote de confiance du Storting, le roi nomme le Premier ministre et le gouvernement.

Les élections législatives sont organisées tous les quatre ans. Le Storting est composé de 169 députés. 150 sièges sont élus à la proportionnelle dans dix-neuf circonscriptions électorales. Les 19 sièges restants permettent de corriger des distorsions afin que la composition du Parlement reflète au mieux les résultats au niveau national. Les partis qui font moins de 4 % ne peuvent pas obtenir de sièges.

Les bureaux de vote sont ouverts toute la journée de lundi. Les premiers résultats des élections sont attendus lundi soir. Quel que soit le résultat de la soirée électorale, il faudra probablement du temps pour composer le prochain gouvernement…

- Publicité -
- Publicité -
Photo par © Oslo Havn
Oslo
couvert
3.6 ° C
5.4 °
2.1 °
1 %
0.5kmh
100 %
mer
11 °
jeu
8 °
ven
8 °
sam
8 °
dim
5 °

Dernières actualités

- Publicité -spot_img

Tourisme : à voir !

sur le même thème

Actualité / à la Une

FrançaisEnglishNorsk bokmål